Un musée me direz-vous. Assez évident, non ?

Et pourtant, ce musée est avant tout un hôtel. Situé à Louisville, dans le Kentucky, le 21C est le seul hôtel/musée des États-Unis. Il comprend une galerie présentant des expositions en rotations et les œuvres d’art de propriétaires, Steve Wilson et Laura Lee Brown, sont disposées partout dans l’hôtel, jusque dans les chambres. L’une des plus étonnantes est Text Rain, œuvre de Camille Utterback et Romy Achituv à côté des ascenseurs : une projection interactive de mots de poèmes qui recouvre votre reflet sur le mur, telle une pluie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lieu / 21C hotel, Louisville, Kentucky, USA

Design /Deborah Berke & Partners

Information / DesignMilk

Une grande réussite dans la création du musée du Surf et de l’Océan à Biarritz car tout dans la structure architecturale de ce bâtiment vient exprimer dans le sensible, les visualisations liées au surf : les ondulations des vagues, le flux et le reflux guetté sans relâche par les surfeurs, et la vague ronde vue du dessous, comme un sein. De quoi faire ressentir le surf et l’océan, avant même de regarder ou d’écouter quoi que ce soit. Et de quoi convaincre immédiatement la cible des surfeurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lieu / Musée du Surf et de l’Océan, Biarritz, France

Création / Steven Holl Architects

Information / HUH.

Après l’Exposition Universelle, la Chine ne cesse de progresser dans la réalisation de musées magnifiques, tentants et … conçus dans des logiques occidentales. Car même si ils nous attirent, je ne peux m’empêcher de douter que ces beautés prennent en compte la population chinoise. Analphabète et sous-developpée à plus de 80%, la population chinoise me semble complètement exclue de ces musées sur-sophistiqué et peu pédagogiques.

Vont-ils aboutir à deux niveaux de vie culturelle ? Une pour leur peuple et une pour les touristes occidentaux qui sont bienvenus pour venir dépenser leurs Euros ou leurs dollars sur place.

Mais rien ne nous empêche d’admirer la dernière ouverture en date : Le Musée du Verre de Shanghai :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lieu / Shanghaï Museum of Glass, Shanghai, Chine

Design / COORDINATION ASIA – Tilman Thürmer

Information / The cool hunter

Une cabane d’été, une véranda canadienne ?

Presque. Vous regardez un studio d’enregistrement champêtre. De quoi réchauffer l’inspiration, non ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lieu /Forêt d’Hilversum, Pays-Bas

Design / Piet Hein Eek

Information / Trendsnow

Notre société individualiste se construit autour de l’autonomisation de chacun. Cela se traduit également dans les lieux qui deviennent individuels, à l’extrême. Deux exemples anglais intéressant dans cette direction.

The Cube, construit pour le estival de la Science d’Édimbourg, fait 3m sur 3m sur 3m et elle peut accueillir – spartiatement, mais convenablement – une personne. Elle offre un petit lit, une petite cuisine, une douche et des toilettes.

Lieu / The Cube, Édimbourg, Angleterre

Design / Mike Page

Information / Toxel.com

Dans le même ordre d’idée, le bureau pour une personne, que l’on peut caler au fond du jardin, à la place de la cabane à outil, est la matérialisation exacte de l’individualisation des espaces.

Design / OfficePod, Angleterre

Information /Toxel.com

La sublimation de la nature semble être un grand axe de travail des lieux d’expérience.

En témoigne le tout récent pavillon monté à Coblence en Allemagne, au sein du National Garden Show, qui met en scène la nature environnante tout en la transformant pour la rendre davantage « experientielle ». On y retrouve les arbres, la promenade autour d’eux, mais le tout entouré d’une protection de verre, animé par des jeux lumineux. Une nature « humaine » ?

Lieu /National Garden Show, Coblence, Allemagne

Design / One Fine Day et l’université des sciences appliquées de Trier

Information / DesignBoom

Et dans la même recherche d’harmonie au sein de la nature, tout en apportant les caractéristiques d’un lieu humain (lumière, activité, ergonomie), je ne résiste pas au plaisir de vous remontrer le restaurant The yellow Treehouse d’Auckland, qui a malheureusement fermé ses portes pour un temps. Un cocon, une chrysalide suspendue, apportant toute l’expérience incroyable d’un diner en extérieur, dans les arbres.

Lieu / The Treehouse, Auckland, Nouvelle Zélande

Design / Pacific Environment

Information / Trendhunters World

#8 / Quel est ce lieu ?

Ce n’est ni un blockhaus, ni un coffre-fort géant, mais une « safe house » pour élite fortunée dans les pays en guerre. D’un simple bouton (rouge ? panic button ?), votre maison se transforme en bloc de béton inviolable, inaltérable, vous isolant des attaquants.

En temps de paix, une maison extrêmement agréable, avec piscine chauffée et mur géant pour projections privées.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une sorte de maison Transformer.

Conception et réalisation / KWK Promes, Pologne

Information / Toxel.com

Très utile pour renverser une tendance négative dans des espaces publics, l’utilisation du design et surtout d’un choc design est de plus en plus utilisé par les pouvoirs publics. Les concours se multiplient pour faire évoluer les lieux. Les états reconnaissent enfin que l’espace public n’est pas seulement un espace utile, mais aussi une part fondamentale de la vie de ses riverains, à l’instar de leur maison et de leur famille.

Projet entier / Public Space

Localisation /Benidorm, Espagne

Information / The Cool Hunter

Plus près de nous, une magnifique réalisation de J. Mayer qui non seulement marque l’espace, mais inclus des services aussi variés qu’un musée, un marché de producteurs, et des restaurants.

Projet entier / Metropole Parasol

Localisation / Séville, Espagne

Designer / J. Mayer H.

Information / Designboom

Un revival que l’on avait pas encore perçu : La base de Cosmos 1999- presque comme à l’époque. Quelques images du feuilleton culte à la fin du diaporama pour se rappeler …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lieu / J Pop Cafe Odaiba, Japon

Design / Fantastic Design Works

Quelle belle exploitation agricole que ce bâtiment moderne au loin, n’est-ce pas ?

Eh bien non, ce n’est pas une exploitation agricole, ni une usine ou une petite entreprise de fabrication de cartons. Il s’agit de l’école de musique récemment construite à Granville (Basse-Normandie). Une structure conçue pour s’intégrer parfaitement dans l’environnement la ville tout en maximisant les espaces et la lumière pour les musiciens. Un vraie réussite.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lieu / Ecole de Musique / Granville, Basse-Normandie, France

Architectes / k-architecture

Information / DesignBoom