Nawaq(7) / Maison Escher

Ce sont bien souvent les expérimentations architecturales qui font la mauvaise réputation du métier d’architecte.Et celle-ci est particulièrement intrigante : dans cette maison, le cabinet d’architecte a voulu exprimer le lien entre le bâtiment et la nature. Louable intention, mais pourquoi fallait-il pour cela recouvrir la maison d’herbe artificielle et y ajouter des escaliers, dans tous les sens, qui ne mènent nulle part … Un symbole du lien multi-dimensionnel avec la nature ou le symbole de l’impossibilité pour les architectes de créer aussi bien que la nature ?

Vraiment étrange.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lieu / Maison familiale, Frohnleiten, Autriche

Architectes / Reinhold Weichlbauer et Albert Josef Ortis, Weichlbauer Ortis Architects

Information / Freshome

2 commentaires sur “Nawaq(7) / Maison Escher

  1. C’est vraiment n’importe quoi en effet. Un architecte qui a trop joué au Lego en regardant Hulk, peut-être ?

  2. Ping : Anonyme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :